Ma boutique préférée
Archives
samedi 8 mars 2014

Un bienfait est toujours récompensé

Il s'appelait Désiré.  C'était une fermier écossais.  Un jour, alors qu'il tentais de gagner la vie de sa famille, il entendit un appel au secours provenant d'un marécage proche.  Il laissa tomber ses outils, y courut et trouva un jeune garçon enfoncé jusqu'à la taille dans le marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer.  Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être une mort lente et cruelle.

Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme.  Un noble, élégamment vêtu, en sortit et se présenta comme étant le père du garçon que le fermier avait aidé.

"Je veux vous récompenser", dit le noble.  "Vous avez sauvé la vie de mon fils!"

"Je ne peux accepter de payement pour ce que j'ai fait", répondit le fermier écossais.

Au même moment, le fils du fermier vint à la porte de la cabane.

"C'est votre fils?" demanda le noble.

"Oui", répondit fièrement le fermier.

"Alors, je vous propose un marché.  Permettez-moi d'offrir à votre fils la même éducation qu'à mon fils.  Si le fils ressemble à son père, je suis sûr qu'il sera un homme duquel tous deux seront fiers."

Et le fermier accepta.  Le fils du fermier Fleming suivit les cours des meilleures écoles et à la grande finale, il fut diplômé de l'Ecole de Médecine de l'Hôpital Sainte-Marie de Londres.

Porteur d'une grande aspiration, il continua jusqu'à être connu du monde entier.  Le fameux Dr Alexander Fleming avait en effet découvert la pénicilline.

Des années plus tard, le fils du même noble qui avait été sauvé du marécage était atteint d'une pneumonie.  Qui lui sauva la vie, cette fois?  La pénicilline.

Comment s'appelait le noble?  Sir Randolph Churchill et son fils... Sir Winston Churchill.

Quelqu'un a dit un jour "Tout ce qui s'en va revient...".

Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.

Aime comme si tu n'avais jamais été blessé.

Danse comme si personne ne te regardait.

Chante comme si personne ne t'écoutait.

Vis comme si le Ciel était sur la Terre.

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


samedi 1 mars 2014

Un temps d'arrêt...

Oui, arrête-toi, tu ne l'as pas volé.

Tu ne peux pas vivre sans cesse dans la course et le bruit, dans les problèmes sans solution, dans les contraintes et les gestes répétés.

Ne crois pas trop vite les marchands de soleil.

Les vraies vacances ne se mesurent pas au nombre de kilomètres.

Les vraies vacances, c'est comme de vrais amis, ça ne se vend pas, ça ne s'achète pas.

On peut râler sous le soleil et on peut chanter sous la pluie.

Savoure les petits bonheurs, les grands coûtent trop cher.

Apprends à t'aimer toi-même et entraîne-toi ainsi à aimer les autres.

Cultive le sourire, la parole agréable, au-delà des petites guerres froides quotidiennes.

La réussite du monde, c'est aussi la fraternité des personnes dans les rencontres soudaines et libres.

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 22 février 2014

Je t'aime et je te souhaite assez...

Récemment, j'ai surpris un père et sa fille dans leurs derniers moments ensemble à l'aéroport.  On avait annoncé le départ.  Debout près de la porte de sécurité, ils se sont serrés et le père a dit: "Je t'aime et je te souhaite assez."

La fille a répondu: "Papa, notre vie ensemble a été plus qu'assez.  Ton amour a été tout ce dont j'avais besoin.  Je te souhaite assez aussi, papa."

Ils se sont embrassés et la fille est partie.  Le père a marché vers la fenêtre où j'étais assis.

Je pouvais voir qu'il était triste et qu'il voulait pleurer.  J'ai essayé de ne pas m'imposer et respecter son intimité mais il m'a demandé: "Vous est-il déjà arrivé de dire au revoir à quelqu'un en sachant que vous ne vous reverriez jamais?"

"Oui..." j'ai répondu...  "Mais me permettez-vous de vous demander pourquoi vous croyez que vous ne vous reverrez jamais?"

"Je suis vieux et elle vit si loin.  J'ai de gros défis devant moi et la réalité est que son prochain voyage sera pour mon enterrement" a-t-il dit.

"Quand vous vous disiez au revoir, je vous ai entendu dire "JE TE SOUHAITE ASSEZ."  Est-ce que je peux vous demander ce que cela signifie?"

Il a commencé à sourire.  "C'est un souhait qui nous vient de plusieurs générations qui nous ont précédé.  Mes parents avaient l'habitude de le dire à chacun."

Il a fait une pause un moment et regarda au plafond comme s'il essayait de se rappeler en détail et il a souri encore plus.

"Quand  nous disons "JE TE SOUHAITE ASSEZ.", nous souhaitons que l'autre personne ait une vie remplie de juste assez de bonnes choses pour la garder heureuse."

Alors, se tournant vers moi, il a partagé ce qui suit comme s'il récitait un texte mémorisé:

"JE TE SOUHAITE ASSEZ de soleil pour maintenir ton attitude lumineuse, peu importe que la journée soit grise ou moche.

JE TE SOUHAITE ASSEZ de pluie pour apprécier le soleil encore plus.

JE TE SOUHAITE ASSEZ de bonheur pour maintenir ton esprit vivant et éternel.

JE TE SOUHAITE ASSEZ de douleur de sorte que même la plus petite des joies dans la vie puisse te sembler grande.

JE TE SOUHAITE ASSEZ de gain pour satisfaire tes besoins.

JE TE SOUHAITE ASSEZ de perte pour apprécier tout ce que tu possèdes.

JE TE SOUHAITE ASSEZ d'au revoir pour te permettre de bien te rendre à l'au revoir final."

Il a alors commencé à pleurer et il s'est éloigné...

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 15 février 2014

Méditation

 

 

001

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 8 février 2014

Amitié

image0011

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


samedi 1 février 2014

Par temps d'orage...

Une petite fille marchait tous les jours pour aller et revenir de l'école.

Bient que ce matin-là, des nuages se formaient, elle se rendit à pied à son école.

Durant l'après-midi, les vents s'élevèrent et les éclairs apparurent.

Inquiète, la maman s'empressa de prendre la rouge, en voiture, vers l'école.

En route, elle vit apparaître sa petite qui, à chaque éclair, s'arrêtait, regardait en haut et souriait.

Quelques éclairs se succédèrent rapidement et, chaque fois, l'enfant regardait en haut et souriait.

Sa mère parvint à ses côtés, baissa sa fenêtre et lui demanda: "Mais que fais-tu là?".

Et l'enfant de répondre:

"J'essaie d'être belle car Dieu n'arrête pas de me prendre en photo..."

Merci Anne-Marie pour ce joli texte reçu il y a un bon moment par mail...

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 25 janvier 2014

Citations en rafale

"Ce n'est pas le monde qui va mal, c'est notre façon de le regarder."  Henry Miller

"Nous ferons de l'avenir ce que nous voulons."  Michel Serres

"Les révolutions invisibles, il y en a chaque jour, dans tous les domaines.  Gardons espoir."

"Il y a toujours 1 000 soleils à l'envers des nuages."

"Le rire, c'est comme les essuies-glaces.  Il permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie."

"Le bonheur ne vient pas à ceux qui l'attendent assis."

"Le succès, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme."

"Tomber 7 fois.  Se relever 8."

"La vie n'est pas un restaurant.  C'est un buffet.  Servez-vous!"

"La gaieté est la forme élégante du courage."

"Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts."

"Il faudrait essayer d'être heureux.  Ne serait-ce que pour donner l'exemple."

"Lorsque tu cherches le mal dans l'humanité, tu peux être sûr de le trouver."  Extrait du film "Pollyanna

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 18 janvier 2014

Le colibri et l'éléphant

Un jour, un éléphant vit un colibri couché sur le dos avec ses petites pattes en l'air.

"Mais que fais-tu?" lui demanda-t-il?

Le colibri répondit: "J'ai entendu dire que le ciel pouvait s'effondrer aujourd'hui et je suis prêt à l'aider à tenir le coup pour qu'il ne tombe pas."

L'éléphant se mit à rire: "Penses-tu vraiment que tes petites pattes pourraient aider le ciel à tenir?"

Le colibri garda les pattes en l'air, tout voué à son but, et lui répondit simplement: "Pas seul.  Mais chacun doit faire ce qu'il peut.  Et c'est ce que je peux faire."

Parabole chinoise

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 11 janvier 2014

Installer le programme "amour"

- Bonjour Madame, comment puis-je vous aider?

- Je voudrais installer le programme «Amour».  Pourriez-vous m'indiquer la procédure, s'il vous plaît ?

- Bien sûr, prête pour l'installation ?

- Oui, mais je n'y connais pas grand chose en programmation.  Par quoi commence-t-on?

- Ouvrir votre cœur est la première étape pour l'installation.  Avez-vous localisé votre cœur, Madame ?

- Oui, je l'ai trouvé.  Mais il y a d'autres programmes qui fonctionnent en même temps. Puis-je continuer l'installation tout de même ?

- Voyons voir. Quels autres programmes fonctionnent présentement dans votre cœur ?

- Et bien, je vois «Blessures-du-passé.Exe», «Mauvaise-estime-de-soi.Exe», «Rancune.doc" et "Colère.com.».

- Pas de problème, Madame.  L'installation de votre programme «Amour» effacera graduellement les «Blessures du passé» de votre système.  De plus, durant l'installation, le programme «Amour» remplacera votre «Mauvaise estime de soi» par son propre programme intégré, «Meilleure estime de soi».  Par contre, vous devez absolument fermer vos fichiers «Rancune» et «Colère», car ceux-ci pourraient empêcher votre programme «Amour» de fonctionner correctement.

- D'accord, mais pourriez-vous m'indiquer comment les fermer correctement ?

- Allez dans votre menu principal et trouvez le programme «Pardonner». Démarrez-le et faites-lui faire le ménage
de votre système au complet.  Vérifiez qu’il enlève complètement la «Rancune» et la «Colère».  Cela est très important.

- D'accord, c'est fait.  Hey ! L'installation du programme «Amour» a démarré !

- Oui, il est programmé pour s'installer aussitôt que la «Rancune» et la «Colère» ont été supprimées de votre système.  Vous devriez recevoir un message vous demandant si vous voulez installer...  «Amour pour la vie» dans votre système.  Est-ce que vous l'avez reçu ?

- Oui, je l'ai reçu.  Et j'ai répondu oui.  Est-il bien installé, maintenant ?

- Oui, mais souvenez-vous que votre programme «Amour» est une version partagée.  Vous devriez vous connecter à d'autres cœurs pour des mises à jour essentielles à son bon fonctionnement.

- Oups, je viens de recevoir un message d'erreur, déjà !

- Que dit ce message, Madame ?

- Le message dit "ERROR 142 - PROGRAM NOT RUNNING ON INTERNAL COMPONENTS".  Qu'est-ce que ça veut dire ?

- C'est un problème commun qu'on voit souvent lors de la première installation.

- D'accord. Que dois-je faire, alors ?

- Regardez dans votre menu principal.  Vous devriez voir les cases «S'accepter soi-même».  Je vous conseille, si cela n'est pas déjà fait, de cocher aussi les cases «Se pardonner soi-même», «S'auto-féliciter» et «Connaître ses propres limites».  D'ailleurs, vous devriez supprimer les options «S'autocritiquer» et «Se renfermer sur soi-même».

- C'est fait !  Tiens, il y a de nouveaux fichiers qui viennent d'apparaître dans mon cœur...  Il y a le fichier
«Sourire.JPG» qui vient de s'ouvrir, puis le fichier «Bonheur.mpg» qui se met à jouer et le programme «Paix-intérieure.exe» qui vient de démarrer.  Ho là là, est-ce normal ces nouvelles couleurs et ces nouveaux sons ?

- Oui, Madame, tout à fait normal, Et il y en a beaucoup plus.  Vous les découvrirez tout au long de vos futures mises à jour.

- Une dernière chose avant de terminer...

- Oui?

- N'oubliez pas que ce programme est gratuit.  Et en tant que logiciel partagé, il vous serait profitable de le partager
avec les autres qui pourraient en avoir de besoin.  N'oubliez pas que, plus vous partagerez avec d'autres cœurs, plus votre programme se développera.

- Je vous remercie de tout cœur, Monsieur.

Merci à Sylviane qui m'a permis de lui "piquer" ce magnifique texte!

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 4 janvier 2014

Quelques extraits...

"Ne jamais s'écarter du présent le vivre pleinement, intensément, aborder chaque instant comme une parcelle de bonheur..."

"Le bonheur est un état, une manière d'être."

"Apprenons à ne pas passer à côté des plaisirs que nous offre le présent, du plus vif au plus anodin."

"Non seulement le bonheur s'apprend mais il s'exerce et s'entretient comme un muscle..."

"Il m'est égal de quitter la table pourvu que j'aie bien dîné..."

"Pour avancer, il faut se fixer des objectifs.  Mais ne faisons pas dépendre notre bonheur de leur réalisation.  Un bonheur sous condition n'est pas un bonheur complet."

"Ramenons toujours notre esprit au seul concret: le présent.  C'est là, même dans les activités les plus routinières, que se trouve le bonheur."

"On n'aime vraiment que sans condition."

"La vie, c'est savoir profiter du manque."

"Le don doit être gratuit."

"Les fruits ne sont pas pour l'arbre."

"La colère est indispensable."

 

Issu de "La thérapie du bonheur" du Docteur Etienne Jalenques

ZZZ-SIGNATURE

Posté par Anaxandre à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]