Ma boutique préférée
Archives
lundi 6 septembre 2010

Sagesse de vie...

... en quelques conseils...

* La vie n’est pas juste, mais elle est bonne.  C’est le plus beau de tous les voyages.  Rien ne vaut la Vie.

* Quand on est dans le doute, il suffit parfois de faire un simple pas en avant.

*La vie est trop courte pour perdre son temps à détester qui que ce soit. 

* Votre travail ne prendra pas soin de vous quand vous serez malade. Vos amis et votre famille le feront.  Restez donc en contact.

* Ne vous compliquez pas la vie !

* Vous n’êtes pas obligé de gagner forcement chaque argument.  Acceptez que les autres ne soient pas toujours d’accord avec vous.

* Pleurez avec quelqu’un.  Cela guérit mieux que de pleurer tout seul.

* Il n’y a pas de problème à être en colère après Dieu. Il peut le supporter.

* Mais si c’est pour un bout de chocolat… la résistance est futile.

* Faites la paix avec votre passé afin de ne pas compliquer votre présent.

* Ne comparez pas votre vie à celle des autres. Vous n’avez aucune idée de ce qu’est leur voyage.

* Si une relation doit être secrète, vous n’avez rien à y faire.

* Tout peut changer en un clin d’oeil.  Mais n’ayez aucune crainte, Dieu ne cligne jamais des yeux.

* Avant toute décision, prenez une grande respiration.  Ca calme l’esprit.

* Débarrassez vous de tout ce qui est triste, laid et pas nécessaire.

* Tout ce qui ne vous tue pas, vous rend vraiment plus fort.

* Il n’est jamais trop tard pour avoir une vie heureuse.

* Quand il s’agit de ce que vous aimez dans la vie, alors ne dites jamais  “non”  .

* Allumez les bougies, utilisez les plus beaux draps, mettez vos beaux habits …  Ne gardez pas ça pour une occasion spéciale.  Chaque jour est une occasion toujours unique et spéciale.

* Préparez-vous à tout, puis laissez-vous porter par la vague.

* Soyez excentrique maintenant si vous le souhaitez!  N’ attendez pas d’être vieux pour porter du rouge si vous aimez ou bien pour vous faire plaisir.

* Souvenez-vous toujours que l’organe sexuel le plus important c’est le cerveau.

* Personne n’est responsable de votre bonheur, sinon vous. 

* Relativisez, tempérez bien ce que vous considérez comme une “catastrophe” par ces simples mots :  “dans cinq ans, est-ce que cela aura de l’importance” ?

* Choisissez toujours la vie !  Allez de l’avant.

* Ce que les autres pensent de vous ne vous regarde pas.

* Le temps guérit presque tout.  Alors donnez du temps au temps.

* Aussi bonne ou mauvaise que soit une situation, elle va nécessairement changer.

* Ne vous prenez pas autant au sérieux.  Personne d’autre ne le fait !

* Ayez confiance !

* Le courage n’est pas la victoire que l’on remporte sur les autres,  mais celle que l’on remporte sur soi-même.

* Remplissez bien votre Vie !

* Vieillir bien, c’est mieux que l’alternative de mourir jeune.

* Rappelez vous:  vos enfants n’ont qu’une seule jeunesse.

* Tout ce qui compte vraiment, c’est que vous ayez aimé.

* Sortez, allez de l’avant tous les jours.  Regardez bien.  Les miracles vous attendent partout.

* Si nous mettions tous nos problèmes en tas et si on observait bien le tas des problèmes des autres,  alors nous reprendrions certainement les nôtres.

* La convoitise est une perte de temps si vous avez déjà tout ce dont vous avez réellement besoin.

* Le meilleur c’est toujours maintenant ou à venir.

* Osez avec courage.

* La vie n’est pas toujours ornée d’un joli ruban, mais c’est le plus beau des cadeaux!

SOYEZ HEUREUX!!!

Posté par Anaxandre à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


dimanche 29 août 2010

Larmes de femmes

Un petit garçon demande à sa mère: « Pourquoi pleures-tu Maman ? »

« Parce que je suis une femme » lui répond-elle.

« Je ne comprends pas » dit-il.

Sa mère l’étreint et lui dit : « Et jamais tu ne réussiras »

Plus tard le petit garçon demanda à son père : « Pourquoi maman pleure-t-elle ?

« Toutes les femmes pleurent parfois sans raison », fut tout ce que son père put lui dire.

Devenu adulte, il demande à Dieu : « Seigneur, pourquoi les femmes pleurent elles aussi facilement ? »

Et Dieu répondit : « Quand j’ai fait la femme, elle devait être spéciale. 
J’ai fait ses épaules assez fortes pour porter le poids du monde … 
Et assez douces pour être confortables. 
Je lui ai donné la force de donner la vie, celle d’accepter le rejet qui vient souvent des enfants. 
Je lui ai donné la force pour lui permettre de continuer quand tout le monde abandonne. 
Celle de prendre soin de sa famille en dépit de la maladie et de la fatigue. 
Je lui ai donné la sensibilité pour aimer d’un amour inconditionnel, même quand elle est blessée durement. 
Je lui ai donné la force de supporter son mari dans ses défauts et de demeurer à ses côtés sans faiblir. 
Et finalement, je lui ai donné des larmes à verser quand elle en ressent le besoin. 
Tu vois, la beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, ni dans son visage, ou dans sa façon de se coiffer. 
La beauté de la femme réside dans ses yeux. 
C’est la porte d’entrée de son coeur ;  la porte où l’amour réside. 
Et c’est souvent par ses larmes que tu vois passer son cœur. »

Posté par Anaxandre à 10:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 22 août 2010

Un défaut dans la femme

Quand Dieu créa la femme, il en était déjà à son sixième jour de travail faisant même les détails.

Un ange apparut et lui demanda : « Pourquoi mets tu autant de temps avec elle ? »

Et le Seigneur répondit : " Tu as vu mon Projet pour elle ?  Elle doit être complètement lavable, mais ne doit pas être en plastique, avoir plus que 200 parties amovibles, toutes remplaçables et être capable de fonctionner avec un régime quelconque, avoir un giron qui puisse accueillir quatre enfants en même temps, avoir un baiser qui puisse soigner aussi bien un genou écorché qu’ un coeur brisé et elle fera le tout avec seulement deux mains."

L' ange s'émerveilla des qualités.

"Seulement deux mains.... Impossible!  Et celle-ci est seulement le modèle de base ?  C’est trop de travail pour un jour… Attends demain pour la terminer. "

"Je ne le ferai pas", protesta le Seigneur. "Je suis si près de terminer cette création que j ’y mets tout mon coeur.
Elle se soigne toute seule quand elle est malade et elle peut travailler 18 heures par jour".

L'ange se rapprocha davantage et il toucha la femme.  "Cependant tu l'as faite si délicate, Seigneur"

"Elle est délicate", répondit Dieu, "mais je l'ai faite robuste aussi. Tu n'as pas idée de ce qu’elle est capable de supporter ou d’obtenir"

"Est-ce qu’elle sera capable de penser?" demanda  l' ange. 

Dieu répondit:
"Non seulement elle sera capable de penser mais aussi de discuter et d’exécuter"

L'ange remarqua alors quelque chose et en allongeant la main il toucha la joue de la femme....

"Seigneur, il semble que ce modèle ait une fuite..."

"Je t'avais dit que je cherchais à mettre en elle beaucoup de choses il n’y a aucune fuite... c'est une larme", corrigea le Seigneur.

"À quoi servent les larmes"? demanda l’ange.

Et Dieu dit:
"Les larmes sont sa manière d ’exprimer sa joie, sa peine, sa désillusion, son amour, sa solitude, sa souffrance et son orgueil."

Ceci impressionna beaucoup l'ange.  " Tu es un génie, Seigneur, tu as pensé à tout. La femme est vraiment merveilleuse"

Eh oui ! Les femmes ont des énergies qui étonnent les hommes.
Elles affrontent les difficultés, règlent les problèmes graves, cependant elles ont bonheur, amour et joie.
Elles sourient quand  elles voudraient crier, elles chantent quand elle voudraient pleurer, elles pleurent quand elles sont heureuses et elles rient quand elles sont nerveuses.
Elles luttent pour ce en quoi elles croient.
Elles se rebellent contre l'injustice.
Elles n’acceptent pas un "non" pour réponse quand elles croient qu'il y a une meilleure solution.
Elles se privent pour maintenir la famille debout.
Elles vont chez le médecin avec une amie craintive.
Elles aiment inconditionnellement.
Elles pleurent quand leurs enfants ont du succès et elles se réjouissent pour les chances de leurs amis.
Elles sont heureuses quand elles entendent parler d'un baptême ou un mariage.
Leur coeur se brise quand une amie meurt.
Elles souffrent pour la perte d'une personne chère.
Sans doute elles sont fortes quand elles pensent ne plus avoir d’énergie.
Elles savent qu'un baiser et une embrassade peuvent aider à soigner un coeur brisé.
Il y n'a pas doute, dans la femme il y a un défaut:
C’est qu’elle oublie combien elle vaut.

Fais lire ceci à tes amies pour leur rappeler quelle merveilleuse créature elles sont.

Et aussi aux hommes que tu connais.... parce que parfois ils ont besoin que quelqu'un le leur rappelle…!

Merci à Tante Monique de m'avoir transmis ce texte que j'avais déjà admiré il y a longtemps.  Je le dédie à toutes les femmes que je connais...

Posté par Anaxandre à 12:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 23 décembre 2009

La Vie...

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.

La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.

La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.

La vie est un mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.

La vie est une aventure, ose-la.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est un bonheur, mérite-le.

La vie est la vie, défends-la.

Poème de Mère Thérésa

Posté par Anaxandre à 10:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 18 décembre 2009

Il n'est pas de moi non plus...

Une maman rentre à la maison un soir et trouve cette lettre:

"Maman chérie,

Je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain.  Il est l'amour de ma vie.  Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tatoos, son piercing et sa super moto.

Mais ce n'est pas tout, ma petite maman chérie.  Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois.  Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi.

Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux.  Nous allons donc en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à cours d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas.  Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoula aille mieux.  Il le mérite vraiment, tu sais.

Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule... et l'expérience qui me manque, Abdoul peut la compenser avec ses 44 ans.

J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants.  Mais d'abord, je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier.  Comme ça, ce sera plus facile pour lui, pour son permis de séjour.

Ta fille qui t'aime

PS: Je te raconte des idioties, maman.  Je suis chez les voisins!  Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit...

Et voici la réponse du père

J'ai donné ta lettre à ta mère.

Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser.  Les médicaments la maintiennent en vie.  Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.  Aussi, tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments.  Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.  Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire (l'argent qu'il y avait dessus, nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère).  N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.

Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).

Ah!  Bien sûr, il te faudra trouver du travail puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.

Si tu ne peux trouver n i logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo.  C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait... mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connait bien et qu'il pourrait t'aider.

Enfin, j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.

L'homme que tu appelais Papa

PS: Ma chérie, c'est une blague!  Je regarde la télé avec ta mère qui se porte très bien.  Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les huit prochaines semaines sans sortir et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin.

Posté par Anaxandre à 09:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 16 décembre 2009

Le bonheur est tout petit

Le bonheur est tout petit,
Si petit que parfois, on ne le voit pas.
Alors on le cherche, on le cherche partout.
Il est là, dans l'arbre qui chante dans le vent,
L'oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.
Tu peux le voir là, dans le regard de l'enfant,
Le pain que l'on rompt et que l'on partage,
La main que l'on tend.

Le bonheur est tout petit,
Si petit que parfois, on ne le voit pas.
Et on le cherche dans le béton, l'acier, la fortune.
Mais le bonheur n'y est pas.
Ni dans l'aisance, ni dans le confort.
On veut se le construire mais il est là,
A côté de nous et on passe sans le voir.
Car le bonheur est tout petit.
Il ne se cache pas, c'est là son secret.
Il est là, tout près de nous.
Et parfois en nous.

Posté par Anaxandre à 13:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 19 septembre 2009

Le rêve

Le rêve

 

Je fais le rêve que les hommes, un jour, se lèveront et comprendront enfin qu’ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères.

 

Je fais encore le rêve, ce matin, qu’un jour chaque noir de ce pays, chaque homme de couleur dans le monde entier, sera jugé sur sa valeur personnelle plutôt que sur la couleur de sa peau, et que tous les hommes respecteront la dignité de la personne humaine.

 

Je fais encore le rêve qu’un jour la fraternité sera un peu plus que quelques mots à la fin d’une prière, qu’elle sera, bien au contraire, le premier sujet à traiter dans chaque ordre du jour législatif.

 

Je fais encore le rêve qu’un jour la justice ruissellera comme l’eau, et la droiture comme un fleuve puissant.

 

Je fais encore le rêve aujourd’hui que dans toutes les hautes sphères, dans toutes les municipalités, entreront des citoyens élus qui rendront la justice, aimeront la pitié et marcheront humblement dans les voies de leur Dieu.

 

Je fais encore le rêve qu’un jour la guerre prendra fin, que les hommes transformeront leurs épées en socs de charrue et leurs lances en ébranchoirs, que les nations ne s’élèveront plus les unes contre les autres et qu’elles n’envisageront plus jamais la guerre.

 

Je fais encore le rêve qu’un jour l’agneau et le lion s’étendront l’un près de l’autre, que tous les hommes s’assoiront sous leur treille et leur figuier, et que plus personne n’aura peur.

 

Je fais encore le rêve aujourd’hui que toute vallée sera exhaussée, que toute montagne et toute colline seront abaissées, que les chemins raboteux seront aplanis et que les chemins tortueux seront redressés, que la gloire de Dieu sera révélée et que toute chair, enfin réunie, la verra.

 

Je fais encore le rêve que, grâce à cette foi, nous serons capables de repousser au loin les tentations du désespoir et de jeter une nouvelle lumière sur les ténèbres du pessimisme.

 

Oui, grâce à cette foi, nous serons capables de hâter le jour où la paix règnera sur la terre et la bonne volonté entre les hommes.

 

Ce sera un jour merveilleux, les étoiles du matin chanteront ensemble et les fils de Dieu pousseront des cris de joie.

 

Martin Luther KING

Posté par Anaxandre à 19:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 6 août 2009

Pour mes ami(e)s...

Essaie toujours d'aider un ami dans le besoin

001

Crois en toi

002

Sois brave... mais tu peux avoir peur parfois

003

Apprends beaucoup

004

Donne beaucoup de baisers

005

Ris souvent

006

Ne te préoccupe pas toujours de ton poids, ce n'est qu'un chiffre...

007

Essaie toujours de voir le verre à moitié plein

008

Rencontre de nouvelles personnes, même si elles paraissent différentes de toi

009

Reste calme, même quand tout te paraît sans espoir

010

Repose-toi souvent...

011

Sois bizarre à chaque fois que tu en as l'occasion

012

Aime tes amis, peu importe qui ils sont

013

Ne gaspille pas la nourriture

014

RELAX

015

Prends parfois des risques

016

Essaie de t'amuser un peu chaque jour...c'est important

017

Travaille en équipe

018

Plaisante avec tes amis

019

Tombe amoureux...

020

...et dis souvent "je t'aime"

021

Exprime ta créativité

022

Sois conscient de ton apparence

023

Sois toujours prêt pour faire des surprises

024

Aime quelqu'un de tout ton coeur

025

Partage avec tes amis

026

Fais attention où tu mets les pieds

027

Ca ira mieux

028

Il y a toujours quelqu'un qui t'aime plus que tu ne le penses

029

Fais de l'exercice pour rester en forme

030

Vis pleinement

031

Saisis le moment présent

032

Tiens à tes bons amis; ils sont peu et toujours trop loin de toi

033

Cède aux choses que tu aimes le plus

034

Chéris chaque dimanche matin

035

Chaque soir... prie

036

....... et ferme les yeux

Et souris au moins une fois par jour!

037

Posté par Anaxandre à 13:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]